Cher Robert,
Je respecte ta décision, je l’ai prise il y a plusieurs années sans que cela ne fasse broncher ta sensibilité (une contribution au congrès “ensemble faisons un enfant!).
Aujourd’hui je ne suis plus membre du PCF, car je pense qu’effectivement (et affectivement) la majorité des communistes souhaitent continuer le PCF avant de changer la société. J’en ai pris acte tout en gardant beaucoup d’affection pour les communistes et ce parti qui m’a appris beaucoup de choses.

Mais chacun son rythme. J’ai été un partisan de la mutation, et un déçu de celle-ci quand la direction de mon parti à refusé d’aller au bout de celle-ci. C’est le ratage du congrès de Martigues, puis les reculs de Marie-George.

Dans ta lettre, tu reviens de façon sommaire sur la participation gouvernementale, or, je pense que l’on ne peut pas penser un communisme du XXIe siècle sans analyse critique de ce que nous avons fait et pas fait lors de notre participation au gouvernement (participation que j’approuvais alors si celle-ci ne nous réduisait pas au silence - le silence des communistes(?)).

Aujourd’hui, je milite aux communistes unitaires, et surtout pour la création d’une nouvelle force à gauche avec l’appel Politis; une force de transformation sociale. Peut-être que l’on reprendra cette discussion lors de son congrès fondateur….
fraternellement,

Patrice leclerc


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir